Articles ligne titreligne titre

 

Accueillir ou résister au mouvement de transformation

Depuis plusieurs années, nous sommes appelés et poussés à vivre de grandes transformations intérieures qui initient un changement important de conscience au niveau planétaire. 

Crédit photo: Shinichi Maruyama, Nude, Pinterest Depuis plusieurs années, nous sommes appelés et poussés à vivre de grandes transformations intérieures qui initient un changement important de conscience au niveau planétaire. Ces transformations intérieures sont le prérequis aux changements au niveau du collectif, aux changements de paradigme au niveau des sociétés, des institutions, des entreprises et de toutes les structures (de pouvoir) au sein desquelles nous nous inscrivons. Toute personne qui souhaite voir changer et évoluer la société ou son entreprise devrait commencer par prendre la responsabilité de ce qu’elle vit et se remettre sérieusement en question. C’est ce que j’ai compris en travaillant pour les Nations Unies dans le domaine des droits de l’homme. L’expression de « balayer devant sa porte » exprime tout à fait cette idée. A mon avis, il est temps de passer le karsher. Cette année, l’énergie est d’une puissance telle que je ne vois pas comment nous pourrions résister au mouvement impulsé sans nous blesser ou nous perdre. Résister, il faut bien observer que c’est ce qu’un certain nombre de personnes font au niveau individuel : vous résistez à l’appel de votre âme et vous tombez malade, vous perdez votre emploi, votre mari demande le divorce : alors vous vous réveillez et vous vous mettez en chemin, tout du moins il faut l’espérer. Point n’est besoin d’être un très fin observateur pour constater qu’au niveau collectif aussi, il y a des résistances : bloc contre bloc, pays contre pays, patrons contre employés : on s’affronte, il y a lutte de pouvoir, on ne lâche rien. Encore une fois, comment voulez-vous que nos sociétés se transforment si vous, qui êtes la cellule constitutive de la société, n’initiez pas en vous-même ce mouvement de transformation ? Il me semble ainsi plus que jamais important d’évoquer l’importance de l’engagement, de la force motrice que nous devons tous mettre à notre propre transformation, à notre propre guérison afin d’entamer, de continuer ou d’achever notre métamorphose, ou tout du moins une étape de celle-ci. Rien n’est possible cependant si nous n’avons pas intégré ce que nous avons appris, vécu, expérimenté. Quelle conscience mettons-nous sur ce que nous expérimentons et vivons ? Y mettons-nous de la conscience ou du jugement ? Sommes-nous encore embourbés dans un positionnement de victime, de sauveur ou de persécuteur ?   « Rien ne se transformera au niveau planétaire et collectif qui n’a pas déjà été intégré au niveau individuel » Désir de transformation, engagement, guérison, intégration… Tous sont des éléments et des conditions sine qua non au travail énergétique et thérapeutique que vous avez ou que vous vous apprêtez à faire avec moi. Laissez-moi être plus explicite : toute demande d’accompagnement énergétique est générée à un niveau conscient ou inconscient par un désir de transformation. Vous êtes fatigués de ne pas être vous-même, vous vous sentez bloqués physiquement ou dans votre vie, votre mental tourne en rond, vous vous sentez en colère, triste, angoissé, etc. Peu importe votre état ou votre problématique : vous ne vous sentez pas bien et une petite voix en vous (celle de votre âme) vous chuchote à l’oreille : guéris tes blessures et fait moi de la place ! Vous prenez rdv et sans y mettre forcément de conscience, vous lancez déjà une intention dans l’Univers, vous mobilisez déjà à ce stade votre propre énergie de guérison. C’est la raison pour laquelle, même si vous attendez souvent plusieurs semaines avant d’avoir un rdv, de nombreuses personnes disent se sentir déjà beaucoup mieux qu’au moment de la prise de rdv. Pourquoi ? Parce que vous avez posé une intention, vous êtes passés à l’action en prenant rdv, vous vous êtes donc engagés vis-à-vis de vous-même. Notez que si vous reculez à ce stade, vous envoyez à l’Univers le message radicalement inverse.   Tu agis librement. Tu peux accepter...ou refuser. Tu peux t'élever ou descendre. Cela ne dépend que de toi. [79-80 - E14L] Dialogues avec l'Ange    « L’engagement est l’art de se mettre en mouvement » J’indique souvent que l’engagement que j’invite les gens à avoir n’est pas vis à vis de moi, il se vit à votre niveau ! Ainsi je n’exige ni n’impose un nombre de séances minimal. Simplement je vous demande de vous engager sur la voie de la guérison. Il existe de nombreux niveaux de profondeur sur ce chemin, l’évolution de l’âme n’étant pas un long fleuve tranquille ni un chemin tout droit. Ainsi selon qui vous êtes et ce que vous décidez, vous irez plus ou moins en profondeur sur ce chemin de guérison tout au long de votre vie.  J’utilise souvent l’image de l’escalier : parfois j’accompagne les personnes à monter une marche, parfois deux ou trois, parfois l’escalier tout entier… parfois la personne réalise chemin faisant que l’escalier de l’évolution est infini et que celui ou celle qui chemine vers la pleine expression de sa puissance et de son âme n’a JAMAIS fini. L’expansion de l’Univers est infinie, pourquoi voulez-vous que votre propre expansion soit finie ? Qui le veut ? Votre mental : celui qui décide, limite, contrôle, désigne des cases et des catégories pour chaque chose. Ceci n’est certainement pas le mouvement de votre âme. Ma première introduction aux choses de développement personnel remonte à mes 12/13 ans lorsque ma mère faisait des stages avec Patrick Drouot. J’étais très demandeuse d’informations et ma mère me montrait alors comment sentir les corps énergétiques, ce qui me semblait complètement évident. J’écoutais alors tous les soirs des méditations guidées vers Shambala, sur la fête du Wesak et l’énergie de Maitreya. Croyez-vous que je considère après des centaines de soins énergétiques (et autres) reçus, des dizaines de formations et démarches diverses entreprises, etc. en plus de 30 ans que mon voyage est fini ? Illusion ! En réalité, il débute tout juste en ceci que je commence à m’approcher de ma vérité. Et je vous dirai probablement la même chose dans 10 ans !   « L’aventure intérieure a ceci de magnifique qu’elle emporte celui ou celle qui le veut bien au-delà de ses limites » Pour reprendre l’image de l’escalier, ce n’est pas moi qui décide combien de marches vous devez monter : c’est à vous de décider ! Car vous êtes libre. Je travaille avec vous comme le monde spirituel, comme vos guides : je suis là comme un outil dont le monde spirituel a besoin dans la matière pour canaliser des énergies de guérison. Vous pouvez utiliser l’outil ou pas, en ceci vous êtes libre. De même vous pouvez faire appel à vos guides, les écouter ou pas, les laisser vous guider ou pas. Vous pouvez passer complètement à côté de votre être profond ou pas (comme c’est le cas de nombreuses personnes sur Terre qui sont comme dans un coma, les rendant proches d’un état de zombies manipulables).   « La sincérité et la régularité sont les forces motrices de toute transformation » De même que vos guides sont au service de votre âme, je vous accompagne à révéler quelque chose de plus grand que votre mental, votre ego et votre personnalité blessée : votre âme. Et ne vous y trompez pas : encore une fois ce chemin demande un véritable engagement à guérir la douleur de votre cœur, vos blessures, vos croyances, vos émotions cristallisées afin de vous rencontrer au-delà du masque. Et assurément il y a quelqu’un au-delà du masque ! Mais qui ? Avez-vous peur de le/la rencontrer et de découvrir que vous en êtes éloigné ? Ou êtes-vous prêt à vous engager sur la voie de la métamorphose, cet état où vous n’êtes plus chenille et pas encore papillon et qui est parfois très inconfortable. Car toute transmutation implique une déstructuration de vos modes de fonctionnements et de vos structures mentales. C’est pourquoi après un soin énergétique, selon ce qui est travaillé, vous pouvez vous sentir bien, léger, joyeux, plein d’énergie ou de vie… Et aussi possiblement : fatigué, brassé, travaillé, inconfortable, triste, en colère, réactif : cela est normal car vous résistez : votre mental et votre égo résistent au mouvement de votre âme de laisser aller les vieux modes de fonctionnements que vous connaissez par cœur, qui vous blessent mais qui vous rassurent. Vous hésitez à vous remettre en question, vous avez peur de transformer vos habitudes car vous ne savez pas qui vous êtes sans ces croyances et ces émotions auxquelles vous êtes identifié.   « Vous pouvez ainsi accueillir ou résister au mouvement de transmutation et à la guérison » J’ai expérimenté cela bien des fois. Je me rappelle sortir de séances énergétiques en pleurant ou en étant tellement en colère que je me disais : c’est fini, jamais plus je n’y retournerai ! Et quelques jours, quelques semaines plus tard, une fois que j’avais intégré mon soin, je me présentais toute contente et motivée à mon autre soin : c’était reparti ! L’intégration est la partie la plus importante du soin et c’est vous qui la vivez. Il est important si ce n’est crucial que vous posiez votre conscience sur cela. S’il n’y a pas intégration, il n’y a pas transmutation. Et il n’y a pas intégration s’il n’y a pas engagement à la transformation, s’il y a seulement résistances et freins à la transformation. Les résistances sont humaines. Vous pouvez comme moi quand j’étais plus jeune jouer les victimes : ‘je suis en colère, je suis triste, cela ne m’a pas fait le bien escompté’. Et votre mental vous dit : ‘arrête, ça n’est pas pour toi, ça fait trop mal, pas maintenant’… Et vous obéissez à votre mental car c’est lui qui a le contrôle et pas votre âme. Tout cela est manque de conscience, manque d’engagement envers votre guérison. L’intégration implique que l’information, la décristallisation vécue pendant le soin énergétique deviennent complètement votre et ainsi vos structures énergétiques vibrent différemment. Lorsque vous intégrez, votre mouvement intérieur change, vous vous sentez bouger, avancer, quelque chose frétille en vous : vous avez lâché prise, vous avez laissé un peu plus de place à votre âme dans votre corps : BRAVO ! Combien de personnes ont lu les Accords Toltèques et combien les ont intégrés ? Ce qui fait que vous intégrez c’est l’expérience : vos cellules ont une expérience de ce qui s’est vécu et elles l’ont fait leur. Ainsi, je n’ai quasiment rien lu sur Shambala et sur la fête du Wesak de ma vie (ce qui est un peu honteux) mais j’ai intégré ces énergies, je les reconnais et je peux les contacter quand je veux et si d’aventure elles se présentent spontanément à moi.   « La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information »   Albert Einstein Comment avez-vous intégré les leçons des expériences marquantes de votre vie ? Intégrer sous-entend souvent une prise de recul, un moment de pause, un moment où vous prenez de la hauteur et vous observez : qu’est ce qui a changé, bougé, frétillé en vous ? Parfois c’est tout à fait manifeste, d’autres fois c’est tellement profond que c’en est imperceptible…Vous devez alors poser plus grandement votre conscience sur vos mouvements intérieurs et extérieurs. Une chose est sûre : quelque chose est à l’œuvre, vous êtes en en mouvement… Alors seulement vous pourrez imprimer au monde un nouvel élan. Non pas parce que vous avez des connaissances mais parce que vous vibrez différemment. Vous avez pris la responsabilité de ce que vous viviez et vous êtes passé à l’action en transmutant vos blessures. Vous ne vibrez plus la peur du rejet et vous ne vivez plus de rejet dans votre famille et dans votre entreprise. Vous ne vibrez plus la soumission ou le besoin de dominer et vous n’entrez plus dans des luttes de pouvoir avec vos collègues, etc. Si vous vibrez l’accueil de vous-même et l’Amour de qui vous êtes, alors votre vie et votre monde sera totalement différent. La Terre et ses nombreux habitants non humains n’attendent que cela !   Helvise GalletRetour aux articles Contactez-moi





Engagement   I  Sites coup de coeur   I  Mentions légales  Informations pratiques

phenixbleu.com, site d'Helvise Gallet - PARIS - n° SIRET: 889 105 136 00010

© 2020 Helvise Gallet

Je recherche

  >   Paris  I  Contact   I   Newsletter