Articles ligne titreligne titre

 

Savez-vous quelle est votre raison d'être?

Je me suis posée cette question au moment de choisir mes études universitaires. Malheureusement, à cette période de ma vie j’étais dans une très grande confusion. 

J’étais tout d’abord en pleine dépression à la suite de l'expérience de mort imminente vécue le jour de mes 17 ans. Pendant l’année de mon bac et la suivante, j’avais principalement envie d’hiberner. 

J’étais aussi incapable de me projeter dans un futur du type « faire des études, obtenir un travail, décrocher un CDI, trouver un mari, faire des enfants, acheter une maison ». 

 

Je n’avais strictement aucune vision à court et moyen terme et assez logiquement il me semblait ne pas arriver à trouver ma place dans la vie.

À l’époque, j’espérais que découvrir ma 'mission de vie' allait enfin légitimer et donner un sens à ma présence sur Terre. Je m’infligeais donc une pression énorme  et plus la pression montait, plus je perdais mes moyens. 

 

Me voyant en difficulté pour m’orienter, ma mère m’a alors fait faire une batterie de tests  dont il ressortait que je pouvais 'tout faire', sauf peut-être une prépa math sup-maths spé qui n’était pas conseillée. C’était déjà dur à encaisser vu qu’au dire de ma prof de maths, sans prépa scientifique, on ne faisait rien de sa vie… La recommandation finale était de me diriger vers une prépa HEC… Mais cette perspective était aux antipodes de mes aspirations profondes. 

 

Être potentiellement capable d’accomplir une chose ne veut pas dire que cette réalisation est ce que nous devrions faire pour nous sentir à notre juste place. 

 

Et je voulais faire ce à quoi mon âme aspirait, même si ça n’était pas clair.

 

Après quelques mois d’errance post-bac, j'ai assisté ‘par hasard’ à un cours en amphi de droit. J’ai alors senti que je prenais conjointement avec mes guides la décision de m’inscrire en fac de droit, alors que je n'aurais jamais pu l'envisager avant. Le droit et la notion de justice résonnait fortement en moi et je ressentais soudain comme une évidence. Enfin j'étais sûre de moi et je me sentais guidée par ma boussole intérieure

 

Vers où, je ne le savais pas. Mais j’avais arrêté de me mettre la pression avec l’idée d’une 'mission' à accomplir et de choses à réaliser absolument : je commençais tout juste à accueillir la vie en acceptant tout simplement d’être, sans rien faire : car la vie allait venir à moi !

 

Si mon âme était venue initier une chose sur terre, j’étais sûre qu’elle allait trouver le moyen d’arriver à ses fins. Et je ne me suis pas trompée. 

Simplement cela a pris différentes formes. Toutes les expériences que j’ai rencontrées jusqu’ici dans ma vie ont fait de moi qui je suis et m’ont préparé petit à petit à assumer ma raison d’être, à aligner de plus en plus profondément mon projet de vie sur le plan de mon âme.  

 

Et lorsque après 16 ans passés dans le milieu juridique, mon âme s’est manifestée de façon radicale pour réaligner mon projet de vie sur ce qu’elle était vraiment venue manifester, c’était forcément juste, même si cela impliquait de tout quitter.

Tous les apprentissages, les échecs comme les réussites, les déménagements, les voyages, les rencontres, les changements de vie, les points de rupture, les remises en question, les interrogations, les ajustements : tout est juste si on y met de la conscience.

 

Lorsque  je laisse mon âme aux commandes et que je découvre ce qui l’anime profondément, ce qu’elle a décidé de manifester sur Terre, alors ma vision devient claire et il m’est de plus en plus facile d’agir et de prendre les bonnes décisions. 

 

Et je remarque que ma raison d’être se trouve précisément où se nichent à la fois mes plus grandes peurs, mes plus grands enjeux d’évolution, mes plus grands défis : parce que j’ai à les guérir et qu’une fois transmutés, mon pouvoir créateur en sera décuplé. 

 

Trouver sa raison d’être c’est trouver sa juste place dans l’échiquier de la vie et se sentir enfin vibrer à sa juste amplitude. 

 

Bien sûr notre raison d’être ne se limite pas à ce que l'on initie au niveau professionnel, mais pour beaucoup de personnes, la vie professionnelle reste néanmoins une forme d’expression très forte de leur pouvoir créateur. 

 

Cette profonde quête de vision m'amène aujourd'hui à proposer un accompagnement spécifique pour les entrepreneurs, les professionnels en reconversion, les créateurs du futur qui sont porteurs d’un projet qui a besoin d’émerger, à s’aligner pleinement sur la vision de leur âme pour exprimer leur raison d’être.





Mentions légales  Informations pratiques

phenixbleu.com, site d'Helvise Gallet - PARIS - n° SIRET: 889 105 136 00010

© 2021 Helvise Gallet

Je recherche

  >   Paris  I  Contact   I   Newsletter