Articles ligne titreligne titre

Eloge du vide

" Au début il n’y avait ni existence ni non existence

Ce monde n’était qu’énergie non manifestée …

L’UN émit un souffle, sans souffler… "

Hymne à la création, Rig Veda

 

Le titre de cet article peut sembler contre-intuitif et venir à contre-courant de ce que vous croyez être bon et utile pour vous et votre entreprise. Mais ce dont je parle ici est la porte vers un trésor méconnu : la nécessité d’introduire du vide dans nos vies.

Tout a (re)commencé cet été sans crier gare, après des mois de travail intense qui ont donné jour à la naissance de 2 programmes de transformation puissants : la voie alchimique pour le volet professionnel et métamorphose pour le volet personnel.

Le premier jour de mes vacances tant attendues, je me suis sentie comme une étrangère dans ma propre maison. J’ai alors réalisé qu’à force d’être dans l’action et de donner aux autres, j’étais devenue comme étrangère à moi-même. 

Dans un premier temps j’ai donc commencé par m’occuper de moi, de mon corps, puis de ma maison : trier, ranger, classer, réparer, donner, jeter. Faire le vide autour de moi pour revenir à moi, à mon essentiel. 

Pendant les semaines qui ont suivi, le vide s’est installé en moi : pas d’idées, pas d’envie, pas de ressentis, pas de désirs…

RIEN. 

Ça n’est pas la première fois que je rencontre le vide, aussi j’ai pu cette fois-ci pleinement accompagner ce mouvement en conscience.

J’ai rencontré dans ma vie d’adulte des vides bien plus profonds et bien plus grands : après avoir obtenu un bac scientifique, quand j’ai erré un an avant de m’orienter vers des études de droit …

Quand j’ai obtenu ma maitrise de droit international et européen avec mention bien et que par des circonstances incroyables  je me suis retrouvée sans DESS/DEA, avant de me réorienter définitivement un an plus tard et avec succès vers un DESS droits de l’homme puis un LLM international criminal law…  

Enfin le vide intersidéral de 2 ans que j’ai vécu lorsque j’ai quitté les Nations Unies sans vision claire, sans chômage, seule face à ma vie à recréer : à la rencontre de mes peurs les plus profondes. 

J’ai appris de ces expériences et chaque fois j’en suis ressortie plus forte, plus sage, plus alignée. 

Je suis le phénix qui renaît éternellement de ses cendres. 

Ceci est ancré dans mes cellules.

Le vide, s’il est certes inconfortable, nous permet une chose précieuse et fondamentale : déconstruire nos certitudes, nos idées limitantes de nous-mêmes, nos façons de voir la vie et de nous projeter dans le monde.

Dans le vide il n’y a pas d’avant ni d’après, pas de haut ni de bas, pas de droite ni de gauche. C’est un espace sans espace qui s’impose à nous-même. 

On ne voit rien, on n’entend rien, on ne sent rien. 

Plus d’intuitions. Plus de guidance intérieure. Plus de communication avec nos guides. 

C’est le néant. 

Seul face à nous-même.

Et de ce néant né in fine un espace intérieur qui se charge naturellement. Alors on finit par se rencontrer d’une autre manière.

Ce que nous appelons le vide est en vérité comme un accélérateur de particules : nous revenons à la pure potentialité qui est le champ de tous les possibles et qui possède une créativité infinie. 

Ensuite seulement, de ce néant naît un mouvement, et enfin nous pouvons renaitre : à des nouveaux désirs, de nouvelles envies, de nouveaux projets… Laisser émerger ce qui vient du plus profond de nous-même et s’ajuster à cette nouvelle vibration. Clarifier notre vision. 

Enfin, seulement dans un 3ème temps, manifester : passer à l’action, œuvrer dans le monde, fort de cette nouvelle conscience.

Le vide est salutaire pour nos vies et nos entreprises car il nous permet de nous réaligner sur ce que nous portons profondément en nous. 

L’éviter, remplir le vide par le faire, par du bruit, par de l’agitation ou la fuite dans l’autre revient à passer à coté d’une opportunité d’évolution.

Nous devons donc apprendre à l’accepter, l’accueillir pleinement, plutôt que de continuer à s’agiter comme des pantins sans âme…

Alors seulement nous pouvons récolter les fruits tant désirés.

Cet été je n’ai donc pas lutté contre ce vide. 

De ce vide a naturellement éclot un nouvel alignement sur ce qui est essentiel de manifester pour moi en ce moment et qui prendra forme dans les mois à venir ...

Helvise

 

Chacun de vos pas à travers le vide

devient une île fleurie

où les autres peuvent poser le pied.

Dialogues avec l'Ange, E13L-72





Mentions légales & Politique de confidentialité I CGV Informations pratiques

phenixbleu.com, site d'Helvise Gallet - PARIS - n° SIRET: 889 105 136 00010

© 2021 Helvise Gallet

Je recherche

  >   Paris  I  Contact   I   Newsletter